Le Mas de la Dame
Marie-Caroline MALBEC
 

Il était une fois…
L’histoire de ce domaine pourrait commencer ainsi.
De mémoire d’homme, les vignes et les oliviers poussent dans la vallée des Baux, comme en témoigne la reconstitution de la vie quotidienne depuis l’Antiquité permise grâce aux vestiges de Glanum, cette ville antique découverte par les archéologues à St Rémy de Provence.
Au Mas de la Dame, on ressent cette vibration propre aux lieux vieux de milliers d’années.
 

400x467
150x180
C’est en 1903…
…par un beau matin ensoleillé, que Auguste Faye, négociant Bourguignon, est foudroyé par la beauté de ce vieux mas noyé dans les vignes au flanc des rochers blancs.
Son fils Robert, gagné à son tour par la magie des lieux, décide de restaurer la maison à moitié en ruines, où trône un vieux moulin à huile.
Il retrouve même la trace de celle à laquelle le domaine doit son nom : Hélène Hugoléne, la Dame de Fos, propriétaire au XVème siècle.
Porté par ce lieu magnifique et l’énergie qui s’en dégage, il plante aux alentours, en alternance, des vignes et des oliviers, après avoir étudié le terrain pour sélectionner les cépages adéquats. Les plantations sont faites dans le plus pur respect des traditions.

Le premier domaine viticole et oléicole de la Vallée des Baux vient de naître.

Mais la Seconde guerre mondiale éclate, le domaine attendra la paix pour voir la construction d’une cave puis d’une chaîne d’embouteillage intégrée ; encore une fois, c’est une première dans cette région.

Les premières bouteilles du Mas de la Dame, reconnaissables à leur forme ventrue empruntée au Calvados, font leur apparition sur les tables des restaurants de la région et sur celles des connaisseurs.
 
Simone de Beauvoir en parle dans « la Force de l’Age »
_
« Le vent soufflait sur les Baux quand j’y arrivais…Un feu crépitait dans la cheminée de la Reine Jeanne où nous étions les seuls clients. Nous dînâmes à une petite table tout près de l’âtre en buvant un vin dont je me rappelle encore le nom, le Mas de la Dame. »
 
Déjà Van Gogh était tombé sous le charme de cette propriété et l’avait mise en œuvre quelques années auparavant.
Décidément le Mas touche les grandes âmes sensibles…_

150x180
La reconnaissance
L’appellation d’origine VDQS Coteaux des Baux de Provence est officiellement reconnue en 1956.
Le Mas de la Dame acquiert une notoriété qui dépasse les frontières.
En 1972, La Réserve 1968 et le Rosé 1970 sont exclusivement servis à la Reine d’Angleterre lors d’un déjeuner à la Régalido à Fontvieille.
Les premières bouteilles de Rosé sont exportées à New York.
En 1994, l’un des meilleurs vignerons français, Jean-Luc Colombo, vient prêteront talent en tant que conseil, il va affiner la culture et la vinification, le résultat ne tardera pas à être évident : des vins concentrés avec une identité propre au domaine.
En 1995, l’AOC Les Baux de Provence naît grâce à la volonté commune des vignerons des Baux de mettre en avant ce terroir très spécifique.
La même année, les deux filles, Anne Poniatowski et Caroline Missoffe prennent la direction du domaine.
Elles vont continuer le formidable travail de leurs parents, dans la même quête d’excellence et de protection de cet environnement exceptionnel.
Le vignoble s’étend aujourd’hui sur 57 hectares d’un seul tenant dont une cinquantaine est actuellement en production.
Les vignes sont cultivées de manière biologique sous le contrôle de « Qualité France ». Ni insecticide, ni désherbant ne sont utilisés.
Les teneurs en cuivre et souffre sont limitées. Le sol est travaillé sous forme de griffonnage et enrichi par apport d’une fumure d’origine organique.
Les cépages principaux sont Grenache, Syrah, Cabernet Sauvignon, Mourvèdre et Cinsault pour les rouges et les rosés, Sémillon, Clairette, Rolle et Roussane pour les blancs.
Toutes les vendanges sont faites manuellement, en benne ou en caisses pour les grandes cuvées. Pour ces dernières, les raisins sont triés et vinifiés séparément.
Tous les vins rouges et rosés du Mas de la Dame peuvent se revendiquer de l’A.O.C Les Baux. Les blancs le sont également depuis 2011. Coin Caché Blanc restera en IGP Alpilles, le sémillon ne faisant pas partie des cépages autorisés dans le cahier des charges.
150x180
Les vins
Le Mas de la Dame, pour tous bien sûr, puis pour chaque cuvée les vins de la propriété portent des noms évocateurs de beauté, d’histoire, d’émotion et de plaisir, Rosé du mas, Bois de rose, La Stèle, Le Vallon des Amants, Coin caché, l’Infernal, la Gourmande.
Rosés, blancs, rouges. Le Mas de la Dame nous en fait boire de toutes les couleurs…

Dégustation
Par sa fraîcheur et sa vivacité, La Stèle Blanc (80 % Rolle, 20 % Roussanne) est très méridional.
Sec mais aromatique, friand et d’une grande finesse, il développe des arômes de pêche, d’abricot, d’anis et de romarin.
A déguster en apéritif avec les olives cassées de la Vallée des Baux, des fruits de mer ou un loup au fenouil flambé au pastis.

Le Vallon des Amants 2014
Cette cuvée est principalement issue de syrah.
Son rendement très limité (25hl à l’hectare) en fait un vin puissant et très chaleureux qui surprend par ses arômes de fruits rouges bien mûrs. Elevé à 80% en fûts de chêne neuf, il faut l’attendre quelques années. Jeune, il est éclatant et ses tannins accompagnent viandes rouges et gibier ou un curry bien relevé.
Après quelques années, il gagne en suavité et en expression

Cuvée Gourmande Rosé 2015
Un rosé tendre et fruité élaboré en partie par saignée, en partie par vendange fraîche qui se déguste en apéritif, sous la tonnelle mais reste assez structuré pour accompagner un déjeuner estival ou des plats asiatiques. (60% Grenache, 40% Cinsault).

Rosé du Mas 2016
Avec sa robe tendre, ce rosé élaboré par saignée fait ressortir une belle expression alliant nervosité et rondeur.
Le nez est floral et délicat, il est tendre en bouche avec des notes de fraises bien mûres, de bourgeons de cassis et de menthe fraîche.
Très agréable en apéritif mais assez structuré pour un déjeuner au soleil ou un dîner gastronomique estival.
(50% Grenache, 40% Syrah, 10% Cabernet Sauvignon).

Le Mas de la Dame, Les Baux de Provence
www.lemasdeladame.com

Horaires Été (d’avril à octobre) :
8 h 30 à 19 h 00 du lundi au vendredi
9 h 00 à 19 h 00 les samedis, dimanches et jours fériés

Horaires Hiver (de novembre à mars)
8 h 30 à 18 h 00 du lundi au vendredi
9 h 00 à 18 h 00 les samedis, dimanches et jours fériés