Malherbe et ses rosés
 

Domaine viticole de la famille Ferrari, Château Malherbe est le reflet de la volonté de Mireille Ferrari, personnage emblématique du domaine, de proposer des vins dont la rareté fait l’exception.
Récoltes parcellaires, vendanges exclusivement manuelles, nos vins biologiques et notre domaine respectent scrupuleusement depuis 1940 les caractéristiques d’un terroir tout simplement exceptionnel.

400x467
Dans le paysage provençal, Château Malherbe s’est forgé un nom à part, en élaborant de grands vins blancs sur un site à la topologie unique. Les rosés ont toujours suscité l’attention.

Ce sont des rosés de saignée, vinifiés comme des blancs, revendiquant un parti pris.

À partir du millésime 2017, ils se parent d’une jolie robe saumonée, claire. En bouche, on retrouve la trame Malherbe, intacte.

Les influences
 

On accède au Château Malherbe par la « route du bout du monde », à Bormes-Les-Mimosas.

Une fois arrivé, on affectionne tout de suite l’influence de la mer et du vent, qui rentre par La Pointe du Diable et remonte jusqu’aux terroirs Malherbe.

Sur ce bord de mer, l’air marin sèche et concentre les grappes, aère les vignes, et engendre de fortes rosées matinales qui atténuent le stress hydrique en saison estivale.

Les terroirs
 

Chacun de ces deux magnifiques terroirs détient sa propre typicité et son encépagement sur-mesure. Les vignes en bord de mer de la Pointe du Diable côtoient celles à flancs de coteaux du terroir Malherbe, vignoble le plus ancien composé d’un mélange d’argiles brun rouge et de schistes argentés.

Ils apportent une belle minéralité aux vins.

Le terroir Pointe du Diable est quant à lui majoritairement sablonneux (alluvions anciennes) parsemé d’éclats de quartz.

La vinification
 

Tous deux sont des rosés de saignée. Les raisins sont vendangés manuellement en caissettes, puis macèrent en deux temps, jusqu’à trois jours pour Malherbe, avec une première étape à froid. Les vins sont ensuite élevés sur lies fines de 3 à 4 mois. Il convient de les déguster à une température de 14°C pour en apprécier pleinement la finesse.

Château Malherbe rosé, Côtes de Provence 2017

Cépages :
Grenache 90%, Rolle 10 %

Dégustation :
La robe saumonée est belle, brillante. Le nez discret évoque des notes de litchi, de mangue et de rose. La bouche est gourmande sur des arômes de framboises fraiches et de fraises, avec une touche épicée autour du poivre blanc.
Ces expressions finissent sur une belle longueur avec une réglisse en toute subtilité.

Accords :
Il s’associera parfaitement avec des bouchées melon et magrets séchés ou une caille en cocotte façon tajine.

Domaine, caviste et CHR : 28,50 €

Pointe du Diable rosé, Côtes de Provence, 2017

Cépages :
Grenache 50%, Cinsault 50 %

Dégustation :
Le nez laisse apparaître des notes florales d’iris et une légère pointe iodée. L’attaque est franche avec une belle fraicheur.
Sur la longueur, on retrouve des nuances acidulées de cédrat et d’ananas, pour une finale sur la cerise et le poivre blanc.

Accords :
A partager autour de couteaux en persillade, de poulpes à la provençale ou encore d’aubergines à la parmesane lors de l’apéritif.

Vignoble certifié en agriculture biologique depuis 2014
Domaine, caviste et CHR : 19,80 €