Quels sont les aliments à privilégier ou à bannir ? Faut-il avoir peur des régimes ? Comment adapter les principes d'une alimentation équilibrée à la vie active ? Cette page est faite pour vous.

Quid sur
les oeufs ?
 

Alors que le scandale des œufs contaminés au fipronil a déjà conduit au retrait de millions d’œufs suspectés de contenir des traces de cet insecticide dans cinq pays (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Suisse et Suède), la France poursuit ses investigations. Les autorités se veulent pour l’instant rassurantes à propos des élevages français.

400x604
Le fipronil, un insecticide, est considéré comme “modérément toxique” pour l’homme par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde, indique le NVWA. C’est également un perturbateur endocrinien, selon le Réseau Environnement Santé.

Avons-nous mangé du fipronil sans le savoir ?
 

Foodwatch exige sans tarder la totale transparence de la part de l’ensemble de la filière alimentaire mais aussi des autorités, informées de l’alerte sanitaire depuis près de trois semaines maintenant.

La question est posée et exige des réponses, au nom des consommateurs qui ont le droit de savoir.

Aux Pays-Bas, 200 élevages environ sont concernés par la contamination au fipronil, un anti-poux interdit d’utilisation sur les animaux destinés à la consommation.

En Allemagne, au moins trois millions d’œufs contaminés auraient pénétré le marché selon un circuit encore obscur. Tandis que la Belgique a admis être informée du problème sanitaire depuis… juin dernier !

Il s’avère que la contamination touche l’industrie agroalimentaire française, via des produits transformés, viandes de volaille et autres ovoproduits.
 

Les dernières informations confirment que cinq établissements français ont utilisés des lots contaminés.

« Ce scandale européen révèle encore une fois un système où persistent la fraude et les défauts de contrôles sanitaires systématiques, au mépris de l’information publique et de la santé des consommateurs. Si la présence de fipronil avait été testée en amont, ces œufs n’auraient certainement pas été commercialisés », conclut Mégane Ghorbani. (Campaigns Manager – Foodwatch France).

En saura-t-on plus ? A suivre…..

Source :
Foodwatch media