PRENOM : ANGELE
 
 

Angèle, c’est le petit chaperon rouge des temps modernes, avec son grand panier rempli de très très bonnes choses, elle avance en sautillant et en chantonnant sur le chemin de la vie, le loup n’a qu’à bien se tenir, elle ne va pas se laisser manger !
 
 
Marie-Caroline Malbec

400x467
Un monde dangereux
Depuis sa plus tendre enfance, elle a vécu au contact de la nature, nourrie simplement de ce que le potager familial offrait au fil des jours et des saisons.
Chez les Ferreux-Maeght, c’est la nature qui dictait le menu.
Forte de ça, mais sans le savoir, son instinct de vie intact grâce à son éducation, Angèle a découvert les produits industriels et la fast food avec une surprise qui s’est vite transformée en méfiance.
Habituée à reconnaître immédiatement ce qu’il y avait dans son assiette, elle n’a rien retrouvé de ses repères, quand elle a été confrontée à ces produits inidentifiables, elle n’a pas compris.
Ça l’a profondément choquée et marquée.

Poursuivant ses études à San Francisco, elle découvre le mouvement, déjà bien actif aux States, du bio et de ses vertus.
Des voyages en Australie et au Brésil, puis elle décide de rentrer en France faire des études de médecine.
Mais soigner des gens malades, c’était pas son truc, pleine de bon sens, elle a préféré chercher comment éviter de tomber malade…

Après un stage intensif auprès de Céleste Candido, la papesse du jeûne, elle trouve enfin sa voie.
Petit détail qui a son importance, Angèle cuisine, elle adore ça. Grâce à cette passion, et à des études de naturopathie, c’est par la cuisine qu’elle va entrer dans le monde de la santé.

Charité bien ordonnée commence par soi-même, c’est d’abord un service traiteur quelle crée, puis une minuscule guinguette, genre take away. Là elle met son expérience en pratique, elle y propose du cru, du 0 gluten, du vegan, toujours bio ou raisonné. Ses recettes sont délicieuses et jolies.
La Guinguette d’Angèle est très vite repérée par les amateurs de bien vivre et donc de bien manger.

Passage à l’acte
Aujourd’hui naturopathe confirmée, elle prodigue ses bons conseils et défend une alimentation exemplaire.
Ses principes de base : arrêter les produits industriels, consommer des produits issus d’agriculture bio ou raisonnée, respecter les aliments, éviter les fritures, les cuissons violentes, mettre de la conscience dans l’acte de se nourrir, être détendu, mastiquer les aliments.
Elle va jusqu’à penser, sans preuve, mais elle suit son instinct, que plus on met de joie et d’amour dans l’acte de cuisiner, plus les plats sont bénéfiques pour celui qui les déguste.
“Dans mon équipe, je veille à ça, nous faisons du sport, chantons, dansons, rions, nous travaillons dans la joie, avec beaucoup de plaisir, c’est essentiel.”

En fait, chez Angèle, tout est naturel, ça pourrait être sa devise… en plus ça rime…
A commencer par elle, tellement joyeuse et éclatante, elle n’a pas besoin de faire de longs discours pour expliquer sa philosophie de vie, il suffit de la regarder, elle incarne la santé et l’équilibre.
Angèle est gaie, a le rire facile et communicatif ! Mais sa bonne humeur ne lui cache en rien les vicissitudes du monde actuel, elle a la conscience du danger dans lequel l’industrialisation massive plonge notre société, elle sait que l’heure est grave, et elle se bat comme un brave petit taureau contre la malbouffe.
Ses armes : ses recettes, son énergie, sa simplicité, son charme.

Comme le colibri de Pierre Rabhi, elle fait sa part, elle apporte sa petite pierre à l’édifice du bien vivre, du bien manger, du retour à la conscience de notre corps.
Pas besoin de grands affichages publicitaires 4 X 3 placardés ça et là, de spots télé ou radio, prometteurs d’une vie meilleure, que les grandes enseignes utilisent pour nous fourguer leur marchandise ô combien discutable.

150x180
Un investissement total
Pour porter la bonne parole, tous les moyens sont bons, on parle d’elle dans la presse, beaucoup, et puis il y a les livres de recettes, les émissions de télé, le consulting auprès d’établissements en France et à l’étranger et bien sûr ses propres enseignes, (depuis quelques semaines, une nouvelle Guinguette a vu le jour à Paris).

Le succès incroyable dont elle a immédiatement bénéficié ne la fait pas dévier de sa route, elle garde la tête froide ! Elle en profite plutôt pour élargir son champ de manœuvre.

Avant hier, elle était aux Seychelles, dans un hôtel de luxe qui lui a demandé de venir mettre en place des plats réalisés avec les produits du potager maison, hier elle était dans les cuisines de l’Alcazar à Paris qui sert tous les dimanches un brunch veggie signé Angèle, aujourd’hui elle est partie à l’autre bout du monde pour percer les secrets d’une alimentation naturellement saine qu’elle va nous faire découvrir cet été sur France 5, demain elle sera occupée à corriger la copie de son prochain livre de conseils et de recettes à paraître à la rentrée, …et tous les jours, elle s’attache à passer le relais à des stagiaires qui se bousculent à sa porte, à créer des recettes qui sont servies dans ses guinguettes ou chez ses clients, chacune de ses actions nous parle de son combat.

Merci Angèle ! Puisse les enfants de demain te ressembler, ce serait la meilleure preuve que le monde va mieux.
 
 
Plus de détails, adresses, menus, sur www.laguinguettedangele.com