700x646
206x206
Sauvegardons la banane française !
 

La banane se classe deuxième sur la liste des fruits consommés en France.
Ceinte de son écharpe bleu-blanc-rouge, la banane française est facilement reconnaissable sur nos étals.

Près de 1 000 variétés de bananiers poussent à travers le monde, mais la grande majorité des bananes dessert d’exportation est de type Cavendish. Il existe aussi la banane Freysinnette, la banane rose et le plantain.

Les Antilles françaises produisent quasi-exclusivement des bananes de type Cavendish, connues pour leur goût sucré.

La production des bananes françaises se concentre dans les Caraïbes.

En effet, une exploitation sur cinq à la Martinique et une exploitation sur dix à la Guadeloupe produit de la banane. Cela représente respectivement 25 % et 10 % de la superficie agricole cultivée totale de chacun de ces deux départements d’Outre-mer.

SAUVEGARDONS LA BANANE FRANCAISE !
 

Aux Antilles Françaises, Ils sont des milliers à se battre pour produire dans le plus pur respect des normes européennes.

Face aux pressions de la concurrence internationale, ces producteurs de banane ont besoin de notre aide.

Certes la banane des Antilles n’est pas certifiée bio mais elle l’est davantage que celle produite par les agriculteurs des pays tiers qui affichent bio alors qu’ils ne sont pas soumis aux mêmes normes…

Aujourd’hui la banane antillaise est la seule banane durable sur le marché, elle utilise cinq à sept fois moins de pesticides.
 

Le fameux et très douteux principe d’ « équivalence », admis par la réglementation européenne en vigueur, met en danger l’avenir de toute l’agriculture.

Soutenons les bananes françaises, elles sont délicieuses et leurs qualités nutritionnelles sont idéales, alors, si à la place des biscuits industriels, c’est elle que l’on glissait tous les jours dans le cartable des écoliers pour leur goûter !!!

Marie-Caroline MALBEC