MON BEAU MOULIN
 
Jean-Marc Montegottero perpétue la fabrication traditionnelle artisanale d’huiles vierges de fruits secs et graines oléagineuses, entièrement naturelles, composées à 100% d’un fruit unique, dans son beau et vieux moulin dans le Beaujolais.
Au début du XXème siècle, Beaujeu comptait encore trois moulins et les cerneaux de noix étaient régulièrement amenés à la presse pour en faire de l’huile.
400x467
150x180
La naissance d’une passion
C’est en 1981 que Nedda et Dario Montegottero, les parents de Jean-Marc achètent une ancienne quincaillerie à Beaujeu. Dans l’arrière-boutique, ils découvrent un moulin à huile datant du 19e siècle, abandonné depuis 7 ans.

A dix-huit ans, après des études de technicien agricole, Jean-Marc se lance dans l’aventure. Dario est mécanicien de métier, il va s’attaquer à la rénovation du pressoir et des bâtiments. Pour connaître tous les secrets de ce beau métier ancestral, Jean-Marc part travailler chez un huilier isérois, Gustave Pascal. Au fur et à mesure de son apprentissage, il développe une véritable passion.

En janvier 1982, au moulin, Jean-Marc reprend l’activité saisonnière locale ; les habitants du Beaujolais apportent leur noix au moulin et repartent avec leur huile.

En octobre 1987, il développe l’activité qui devient permanente.
 

Jean-Marc aime l’authenticité, il sait que le passé recèle des beaux produits aujourd’hui oubliés, il va redécouvrir la navette et l’œillette et en démarrer la production.
La navette est plus rustique que le colza. L’huile qui en est extraite est d’un jaune très doré. L’œillette ou graine de pavot dégage des notes florales surprenantes et très puissantes ; elle fut en son temps l’huile consommée dans les moments difficiles de notre Histoire.

Commence alors le long travail de démarchage commercial, c’est d’abord aux chefs français qu’il fait déguster sa production d’huiles vierges.
L’époque est plus tournée vers une production industrielle, évidemment moins coûteuse, la France n’est pas encore très réceptive à ce genre de produits.
L’huilerie Beaujolais se dirige donc vers l’Allemagne, plus sensible aux huiles vierges naturelles.
Petit à petit, en France, le courant tend vers des produits de qualité, il faudra 5 années pour que le marché français se développe.

150x180
Un savoir-faire exceptionnel
Les chefs sont séduits par ces huiles belles et authentiques et par la variété proposée, (huiles vierges de noix, noisette, pistache, colza, navette, pignon de pin, cacahuète, noix de cajou, amande douce, œillette ou graines de pavot, sésame), c’est par eux que la production maison va gagner en notoriété et installer sa réputation.

Un fruit, une huile… c’est le slogan de la maison.
 

Aucun mélange, aucun ajout, aucun conservateur, aucun produit chimique = 100 % du fruit ; avec une première étape, l’arrivage des fruits secs entiers dépourvus de leur coque qui seront aplatis sous une meule de pierre ou un aplatisseur mécanique.

La cuisson demeure l’étape la plus délicate révélant le savoir-faire de l’artisan.

Les fruits chauffent dans d’épaisses poêles en fonte puis sont placés sous presse hydraulique entre des scourtins (filtres).

Cette technique ancestrale entraîne une pression lente. La phase de décantation, qui dure 3 à 4 jours, est suivie par une filtration sur papier buvard avant la mise en bouteille et l’étiquetage … et pour une garantie qualité, toutes ces étapes se déroulent au Moulin.

Comme le moulin travaille uniquement ses huiles vierges en première pression, les tourteaux (la matière sèche du fruit qui reste après le pressage), étaient trop bons pour ne pas être valorisés.
Broyés sous meule de pierre puis tamisés, les poudres déshuilées de fruits secs et de graines oléagineuses procurent une multitude d’applications pour les chefs en cuisine comme ingrédient dans la préparation des pâtes, en charcuterie comme liant, en boulangerie pour des pains spéciaux, en pâtisserie, des recettes de macarons 100 % du fruit, entre autres, ont été élaborées spécifiquement à partir de ces poudres déshuilées de fruits, naturelles.

150x180
UNE EVOLUTION MAITRISEE
Depuis 2007, l’Huilerie Beaujolaise dispose d’un nouvel outil de production sur la commune des Ardillats ; le moulin de Beaujeu n’est pas pour autant devenu un musée. Il fonctionne durant la saison de travail à façon et est également utilisé pour la production d’huile vierge de cacahuète.

Jean-Marc voyage, inlassablement à la recherche de matières premières d’exception : amandes et noisettes de Corse, colza de l’Ain, noix de notre région, navette de Haute-Marne mais il est également curieux de tout ce qui touche cet univers gastronomique, les vinaigres, les condiments et bien d’autre produits de bouche qui viennent tout naturellement rejoindre les rayons de la boutique, aux côtés de la production maison.

En constante évolution, portée par la passion et la curiosité de Jean-Marc, l’Huilerie Beaujolaise est aujourd’hui un lieu incontournable de la gastronomie française, connue et distribuée partout dans le monde.
 

INFORMATIONS

Pour tout connaître des méthodes artisanales de fabrication de l’huile vierge, un produit naturel, le moulin est ouvert, visite sur simple rendez-vous.

Ouvert du mardi au samedi inclus, de 9h15 à 13h et de 14h à 19h.
La boutique est fermée les jours fériés ainsi que les 2 premières semaines de janvier.

29, rue des Echarmeaux 69430 Beaujeu Tél. +33 (0)4 74 69 28 06
www.huilerie-beaujolaise.com